NDP to Trudeau: reject travel ban, increase Canada's refugee commitments

NDP TO TRUDEAU: REJECT TRAVEL BAN, INCREASE CANADA’S REFUGEE COMMITMENTS 

 The following is a statement from Jenny Kwan, NDP Critic for Immigration and Refugees:

“On behalf of the New Democratic Party, I wish to express my profound disappointment with the reinstatement of President Donald Trump’s travel ban. This ban unfairly targets all refugees and individuals from six predominately Muslim countries. Claims that it will benefit US national security are not supported by a shred of evidence.

Canadians wholly reject any travel ban based on race or religion. We expect our leaders to be brave enough to stand up for human rights and against policies that put lives at risk, while perpetuating hate and fear. Unfortunately Canada’s Prime Minister has refused to directly criticize this ban.

When President Trump’s original travel ban was announced, Prime Minister Trudeau tweeted out a message to refugees welcoming them to Canada even as his government shut down the private sponsorship program set up to assist Syrian refugees. Since then he has failed to take any measures that would enhance Canada’s refugee program in the wake of such a ban.

Not only has Prime Minister Trudeau refused to condemn this ban, he’s refused to increase the number of refugees Canada takes in and placed a hard cap on a category of privately sponsored refugees. Additionally, and despite opposition from across the country, Trudeau has refused to suspend the so-called ‘Safe Third Country Agreement’ which prevents asylum seekers from crossing the border at formal points of entry. Instead, hundreds of asylum seekers have been forced to make dangerous crossings over the Canadian border, some losing appendages to frost bite and one woman losing her life.

Canada has a duty and a responsibility to work with the international community to address the growing refugee crisis, a crisis which will only be made worse by the US travel ban. The government of Canada should condemn this ban, suspend the Safe Third Country Agreement and increase our commitments to support refugees.”
 

– 30 –

 
For more information, please contact: 
NDP Media Centre: 613-222-2351 or media@ndp.ca

View release in your browser: www.ndp.ca/news/ndp-trudeau-reject-travel-ban-increase-canadas-refugee-commitments

 

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE 
26 juin 2017 


LE NPD EXHORTE JUSTIN TRUDEAU À REJETER L’INTERDICTION DE VOYAGER ET À ACCROÎTRE LES ENGAGEMENTS DU CANADA ENVERS LES RÉFUGIÉS 


La déclaration suivante a été faite par Jenny Kwan, porte-parole du NPD en matière d’immigration et de réfugiés : 

« Au nom du Nouveau Parti démocratique, je souhaite exprimer ma profonde déception à l’égard du rétablissement de l’interdiction de voyager du président Donald Trump. Cette interdiction cible de façon injuste tous les réfugiés et personnes provenant de six pays à majorité musulmane. Les allégations selon lesquelles cela bénéficiera à la sécurité nationale des États-Unis ne sont pas appuyées par la moindre preuve.

Les Canadiens rejettent en bloc toute interdiction de voyager fondée sur la race ou la religion. Nous nous attendons à ce que nos dirigeants soient assez braves pour défendre les droits de la personne et s’élever contre les politiques qui mettent des vies en péril tout en perpétuant la haine et la peur. Malheureusement, le premier ministre du Canada a refusé de critiquer directement cette interdiction.

Quand l’interdiction de voyager du président Trump a initialement été annoncée, le premier ministre Trudeau a envoyé sur Twitter un message aux réfugiés leur disant qu’ils étaient les bienvenus au Canada, et ce, même si son gouvernement a mis fin au programme de parrainage privé mis sur pied pour aider les réfugiés syriens. Depuis, il a négligé de prendre des mesures qui bonifieraient le programme du Canada pour les réfugiés dans le sillage d’une telle interdiction.

Non seulement le premier ministre Trudeau a refusé de condamner cette interdiction, mais il a aussi refusé d’accroître le nombre de réfugiés qu’accueille le Canada et il a imposé un plafond strict sur une catégorie de réfugiés parrainés par le privé. De plus, et malgré des protestations émanant de partout au pays, Justin Trudeau a refusé de suspendre la soi-disant “Entente sur les tiers pays sûrs”, qui empêche les demandeurs d’asile de traverser la frontière aux points d’entrée officiels. Des centaines de demandeurs d’asile ont plutôt été forcés de traverser la frontière canadienne dans des circonstances dangereuses. Certains ont dû subir des amputations en raison d’engelures, et une femme a même perdu la vie.

Le Canada a le devoir et la responsabilité de travailler de concert avec la communauté internationale pour s’attaquer à la crise des réfugiés, qui prend sans cesse de l’ampleur. Cette crise ne fera que s’empirer en raison de l’interdiction de voyager des États-Unis. Le gouvernement du Canada devrait condamner cette interdiction, suspendre l’Entente sur les tiers pays sûrs et augmenter ses engagements pour soutenir les réfugiés. »
 

– 30 –


Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Centre des médias du NPD : 613-222-2351 ou media@npd.ca

Visualiser dans votre navigateur: http://www.npd.ca/nouvelles/le-npd-exhorte-justin-trudeau-rejeter-linterdiction-de-voyager-et-accroitre-les